Une étape toute en impro, composée heure par heure en fonction de la météo. C'est sérieux, la Saskatchewan, le vent et les orages peuvent prendre rapidement des formes très violentes, surtout dans la partie plus sauvage et inhabitée que l'on doit traverser entre Regina et Swift Current.

688E6096-22D6-43DC-900D-31B573F5534B

Une journée-découverte d'une Saskatchewan nouvelle, au milieu de ses champs non cultivés, quelques troupeaux, du relief, des collines. Sans oublier l´arrivée sur la ferme centrale de Herbert, visible sur les derniers 10 kms, entourée de ses deux étangs... Evelyne croit que je l'emmène à Maguelone. 

D9E6D58E-98AE-4675-8BC2-CF11305C5D37

Dès le lever, le brouillard nous impose de repousser l'heure du départ, on se croirait dans le Pays de Gex au mois de novembre. Et pourtant, il faut absolument quitter ce lieu, car le seul restaurant à moins de 30 kms est un Subway...

On se donne une série d'objectifs à enchaîner, comme dans un triathlon: Chaplin (km 60), France--Belgique (12h), Herbert (km 105), Swift Current (km 150).

Le vent nous pousse, le ciel est gris, puis noir, puis pluie, mais pas orage. 

On passe avec succès la 1ère étape, et on valide en mangeant une soupe chinoise à Chaplin. 

Le France-Belgique se déroulera sans nous, on espère que ça ne changera pas le résultat. 

Il reste le bout de route pour Herbert, on rentre les épaules comme si ça allait empêcher le ciel de tomber, et on passe juste dans le bon créneau, au moment où le vent double sa poussée sous un ciel qui tourne au bleu. 

Puis on est raisonnable, il est 15h, la tornade est attendue à 17h à Swift Current, il parait que c’est sérieux. On jette l'éponge pour se câler dans un tout petit motel campagnard, tout près d'un restaurant indien. C’est tenu par des Suisses, c’est chaleureux. Et si on y passait une semaine?

Demain gros gros vent violent annoncé de l'ouest, ce sera grasse matinée, et sans doute Angleterre-Croatie.