Deux raisons pour faire étape à Fukuoka : c'est notre port d'embarquement pour la Corée du Sud, destination Pusan. Et c'est une des villes retenues pour l'organisation de la coupe du monde de rugby l'an prochain. Le match France - Etats Unis s'y déroulera le 2 octobre, dans un stade pouvant contenir 22000 personnes. Affaire à suivre...

A8A2417E-9C64-4DCC-B2B9-8CB0DD0D51F4

Départ au son du cochon : le camion que l'on double dans le centre de Kitakyushu dégage bruit et odeur inhabituels qui me font penser à une vieille plaisanterie que Bernard aime nous offrir en début de repas "A la campagne, quand on tue l'cochon, tout le monde rigole... Sauf le cochon".

1958C14B-7637-44AE-A1E1-2EDBDE368C86

 

Une journée difficile pour les vélos qui font face à circulation et trottoirs. On ne s'en sort pas trop mal en trouvant quelques chemins de diversion qui nous font grimper des côtes, c'est notre dernière étape Japonaise, on fait l'effort. L'arrivée sur Fukuoka est impressionnane de ponts et échangeurs, plusieurs étages qui se croisent et s'entrecroisent, mais toujours une petite place quelque part pour les vélos. 

3C25C3D4-24C0-42AA-B120-481BC3DBE9B5

Après détour par le port pour réserver le bateau pour samedi, on trouve un hôtel de même style qu'hier, entre hôtel et auberge de jeunesse, tenu par des jeunes, tous parlent anglais. Et avec nous ce soir : 2 suisses, 1 hollandais, 1 russe. Et quelques chinois et japonais. À vérifier au breakfast de 7 à 9.

FAA3A9D2-CC8E-445A-87FA-F6990BFD2016

 

Repas du soir pris dans un bar où le saké a pris le dessus sur un groupe de collègues qui se lâchent. Un contrat signé ? On pense immédiatement à Jérémy, il doit se souvenir...