Une belle journée de vélo, toujours de bonnes conditions météo, partagée entre belles routes de campagne et grande circulation, entrecoupées de nombreux ponts. Les anecdotes du jour ne sont pas culturelles, simplement des moments à prendre comme ils se présentent.

24BE876A-FEC3-4EDA-AA9F-45B17A391D4D

De bon matin, on s’arrête devant la cour d’une école primaire, 3 classes d'âge, les casquettes bleues, les jaunes et les oranges. Les maîtresses préparent les 3 groupes à un défilé en fanfare, la musique est prête mais il faut regrouper les enfants. Et pour le plus grand plaisir d'Evelyne, il y a des récalcitrants parmi les casquettes oranges, deux petits qui ne cessent de quitter les rangs pour aller jouer derrière un arbre. Ils mettent tout le monde en retard, et je me fais repérer avec ma caméra prête à filmer la grande marche.

B1BB5450-6E27-45BC-A14C-0B2935076810

04492659-71AB-47F7-9402-0E5435C1E2E0

Un peu plus tard, on a trouvé une route chouette le long d’une rivière qui commence à se rétrécir. On y est bien, on est séparé de la grande route par la voie ferrée. Une dame nous voit passer, elle nous fait de grands signes, on revient en arrière. On lui explique que notre destination lointaine est Fukuoka, elle est très excitée et essaie de nous dire quelque chose qu’on ne comprend pas. Elle le répète mille fois avec des mots différents, on ne comprend toujours pas. Il semble qu’elle veuille nous envoyer vers la grande route, mais on n’a pas envie, on se sent trop bien le long de notre rivière, on se quitte avec un ´Arigatogo’ et un sourire. Mais dans la tête, elle a créé le doute, et au prochain passage à niveau, je regarde de plus près la carte et je me rends compte que c’est le dernier moment pour basculer sur la grande route, la rivière était une belle impasse.

Une quinzaine de kilomètres plus loin, la circulation devient difficile pour les cyclistes, on fait une pause à un carrefour pour chercher une autre voie. Au moment où je trouve une petite route qui descend vers la mer, une voiture s’arrête près de nous, il en sort la même dame avec son mari, tous deux très excités... ils sont partis à notre recherche pour nous offrir une carte de la région, et un texte qu’elle a pris soin de rédiger en Japonais, pour nous aider à demander notre chemin. Peut être il y est écrit ´laissez les aller où ils veulent, de toute façon ils n’en font qu’à leur tête’... on est touché par la gentillesse de cette dame et on se fond en ´Arigatogo’. 

BB39AB53-5AC4-40F3-9A8C-59A9C9000CDC

CB5FDDEF-CF4F-4D0C-A5B7-1AC5F2781642

Et pour terminer, un petit avant-goût des JO 2020, en traversant le parc mémorial de l’expo Kirara de Yamaguchi. Un lieu ouvert au public, utilisé aussi comme camp d’entraînement pré-jeux.

78A3C7EF-2CDC-45EA-8B1D-25DA7FB30054

 

L’occasion de se documenter sur le Japon et sa Vision des jeux. Traduit en français, cela donne : 

Le sport a le pouvoir de changer le monde et notre avenir. Les jeux de Tokyo 1964 ont complètement transformé le Japon. Ceux de Tokyo 2020 seront les jeux les plus innovants jamais organisés, et reposeront sur trois principes fondamentaux pour transformer le monde :

  • Faire de son mieux (Donner le meilleur de soi)
  • S’accepter les uns les autres (Unis dans la diversité)
  • Transmettre aux générations futures (Léguer un héritage).

Le recrutement des volontaires a débuté le 26 Septembre. 

Et de pont en pont, on atteint la petite ville de Ube, à une quarantaine de kms du détroit qui sépare Honshu de Kyūshū, à faire demain sous la petite pluie annoncée ? Soirée dans un ´établissement chaleureux’ où on se tape la cloche, grâce au patron qui a appris l’anglais dans le Vermont et au poisson qui sort tout droit de son ponton.

FAB5F4A5-A676-4F0B-A0FB-04439855A602

Et Evelyne de haikuser :

Marais et ruisseaux,

Bambous, feuillus et cyprès,

Belles îles en mer.